Vous connaissez l'histoire de la petite bête qui monte, qui monte ? Dans DiscoBall, c'est pareil, sauf que c'est un gangster au lieu d'une petite bête.   

ici, l'histoire aura moins d'importance que les personnages qui la feront.

Demander "Ca raconte quoi ?" n'aura ici pas grand-sens, car tout est dans les personnages. L'histoire elle-même étant très banale, voire quasiment inexistante. Mais pourquoi faire une histoire de gangsters, si elle doit être banale ? Justement parce que même une histoire banale mérite que ses personnages soient des êtres à part entière.

Ceci est un pari avec moi-même. Un pari un peu idiot, mais assez constructif, car j'y ai appris à creuser les personnages et me frotter à des psychologies pas toujours agréables.

La publication ne commencera qu'en janvier 2020.

Il est prévu qu'elle se poursuive sur douze ans.

2018-ombres-de-pommes---500